I. COPYRIGHT ET DROIT DE REPRODUCTION

Ce support est libre de droits pour une utilisation dans un cadre privé ou non commercial.

Vous ne devez pas le modifier sans l'autorisation écrite de son auteur. Pour un usage dans un but commercial, reportez-vous aux conditions d'utilisation à l'adresse :

www.beaussier.com/?pg=condition

Toute mise à disposition du support sur un autre site que ceux énoncés ci-dessous est strictement interdite :

www.beaussier.com

www.developpez.com

Si vous souhaitez des améliorations, je suis évidemment ouvert à toute suggestion. Il en est de même si vous constatez une erreur (nul n'est parfait). Pour cela, il suffit de m'écrire avec pour sujet « Programmation en PHP/Débuter avec les sessions » dans la rubrique « Contact » de mon site principal : www.beaussier.com

En revanche, je n'assure aucune aide ni support sur des questions de programmation ou de compréhension de ce manuel. Je vous invite à vous reporter sur les excellents forums de Developpez.com (section PHP ) où je traine régulièrement.

Les marques et noms de société éventuellement cités dans ce support sont déposés par leurs propriétaires respectifs.

Je ne suis lié avec aucun éditeur ou constructeur informatique.

Ce support a été réalisé avec la suite bureautique libre Open Office 1.1 (disponible gratuitement sur http://fr.openoffice.org ) qui permet d'exporter nativement en PDF.

Avertissement complémentaire

Les éléments (données ou formulaires) éventuellement inclus dans ce support vous sont fournis à titre d'exemple uniquement. Leur utilisation peut avoir, dans certains cas, des conséquences matérielles et juridiques importantes qui peuvent varier selon le sujet dont ils traitent. Il est recommandé d'être assisté par une personne compétente en informatique ou de consulter un conseiller juridique ou financier avant de les utiliser ou de les adapter à votre activité.

II. Introduction

Vous allez vous dire « encore un énième support sur les sessions en PHP ». Cependant, lorsque j'ai commencé à m'atteler à cet aspect important de la programmation sur ce langage, je n'ai pas trouvé de didacticiel satisfaisant certaines de mes interrogations. J'ai donc décidé d'écrire ce support histoire d'apporter mon point de vue.

La gestion des sessions en PHP a été ajoutée à partir de la version 4. Je pars du principe que vous utilisez au minimum PHP dans sa version 4.1.0 (qui est d'ailleurs déjà ancienne). Ceci est notamment valable pour la syntaxe des fonctions et surtout des variables superglobales .

Si vous développez avec une version antérieure, je vous conseille de vous reporter sur la documentation officielle pour la correspondance des fonctions.

Pour ce support, j'ai télédéchargé le célèbre EasyPHP 1.7 (disponible gratuitement sur www.easyphp.org ). Je ne détaille pas la procédure d'installation et vous renvoie sur leur site pour ces détails.

III. Concept

Lorsque vous créez un site web, vous avez rapidement besoin de stocker et d'afficher des informations sur vos utilisateurs pour les distinguer ou leur attribuer des droits d'utilisation.

Le problème principal des langages comme PHP, c'est que les variables n'ont qu'une durée de vie limitée à celle du script qui les appelle.

Image non disponible

Pour conserver des données de page en page, il faut alors les passer par la méthode GET ou POST (voir chapitre Restrictions ). Ce qui peut être contraignant si l'on a beaucoup de données à conserver ou que l'on ne veut pas les faire apparaître pour le client.

On peut heureusement avoir recours à un mécanisme de stockage de ces variables et pouvoir les récupérer par la suite.

Image non disponible

Il existe deux moyens de stockage d'informations. Ils sont tous les deux sous la forme de fichier enregistré sur le disque :

 le cookie qui sera côté client ;

 la session qui sera côté serveur.

Il suffit d'enregistrer les variables dans le fichier depuis le script A pour les lire ensuite dans le script B.

Le problème majeur du cookie c'est que le client a le pouvoir de le refuser. Même si c'est devenu une exception, votre application risque donc de ne pas pouvoir fonctionner.

Il y a aussi des risques plus graves quant à la sécurité. L'usurpation d'identité, car ce fichier peut être recopié facilement sur un autre ordinateur. La manipulation, car le cookie n'est qu'un simple fichier texte dont il est alors aisé de changer les informations.

La session n'aura donc pas cet inconvénient puisque tout est géré sur le serveur de l'application auquel le client n'a pas accès directement.

Autre avantage, vous n'avez plus à vous soucier du passage des informations de page en page (voir chapitre Restrictions ). Vos URL gagnent ainsi en clarté et vos formulaires HTML sont allégés des champs <INPUT HIDDEN> avec des données qui sont alors stockées dans la session.

IV. Restrictions

Dans tous les cas, il vous faudra garder à l'esprit que le client reste maître du déroulement de l'application. Seule une action de sa part permet l'envoi des informations au serveur pour la génération de la page suivante.

Image non disponible

Cette action peut être sous la forme :

 d'un GET avec le passage de l'information dans l'URL (barre d'adresse) du navigateur ;

 d'un POST avec un postage d'information depuis un formulaire HTML.

La session (tout comme le cookie d'ailleurs) ne permet le stockage que de variables de type primitif . Ce sont les chaînes de caractères, les nombres (entier, réel, flottant) mais également les tableaux.

Autre restriction, la durée de vie d'une session est également définie au niveau serveur.

Sa valeur peut être consultée depuis un phpinfo () à la ligne session.cache_expire et modifiée dans le fichier de configuration (php.ini).

Par défaut sous EasyPHP , elle est paramétrée à 180 minutes soit trois heures. Cela veut dire que si votre client laisse son navigateur ouvert sur votre application pendant trois heures et une seconde sans exécuter d'action (GET ou POST), sa session sera détruite automatiquement par le serveur.

Il vous appartient de paramétrer cette variable en fonction de vos besoins.

Certains hébergeurs ne permettent pas de modifier cette durée, ce peut être un problème important lors du passage en production.

V. Sécurité

Le mécanisme des sessions n'est pas la panacée pour la sécurité de votre application. Une session en PHP repose sur un identifiant (une suite de chiffres et de lettres) qui peut être volé par un autre utilisateur. Cela peut arriver si l'identifiant apparaît en clair dans la barre d'adresse du navigateur et qu'un utilisateur envoie par mégarde un courriel contenant l'URL à un de ses correspondants ou l'enregistre dans ses favoris.

Si cela se produit, il faut alors vous demander quelles seront les conséquences si un utilisateur malveillant accède aux informations stockées. Cela peut s'avérer grave surtout si un mot de passe ou des coordonnées bancaires y sont enregistrés.

Ce vol peut cependant être rendu plus difficile en couplant la session avec un cookie ou en utilisant l'adresse IP de l'utilisateur. À vous de gérer cet aspect et programmer votre application pour un contrôle plus étroit et réagir efficacement dans ces cas-là.

VI. Fonctions

Pour utiliser les sessions, PHP vous propose un éventail de commandes décrites dans le tableau ci-dessous :

Image non disponible

Les commandes marquées en rouge sont déclarées comme obsolètes, car elles posent problème dans les environnements où la directive registrer_globals est désactivée.

L'utilisation de celles-ci risque donc de provoquer des dysfonctionnements dans votre application.

Vous devez donc impérativement utiliser la superglobale $_SESSION pour l'enregistrement ou l'effacement des données. C'est ce que nous allons étudier dans ce support.

VII. Mécanisme

Le mécanisme des sessions est vraiment extrêmement simple. Tout ce que vous devez faire, c'est systématiquement demander au compilateur PHP de démarrer une session pour le client.

 
Sélectionnez
<?php

session_start();

?>

Cette commande doit ainsi toujours figurer sur chacun de vos scripts. Elle est obligatoire si la directive session.auto_start est à Off . Si vous passez celle-ci à On, le démarrage de session sera automatique.

Le compilateur PHP va alors créer dans le répertoire de sauvegarde des sessions, un fichier dont le nom commence par sess_ et se termine par un identifiant généré de manière aléatoire.

Le répertoire de sauvegarde des sessions peut être consulté par un phpinfo () à la ligne session.save_path et modifié par la commande session_save_path ().

L'identifiant de session peut être affiché par la commande session_id (). Vous pouvez également gérer vous-même ce nom de session en utilisant session_name () avant le démarrage de la session.

La session est perdue définitivement pour l'utilisateur lorsque :

 il n'a exécuté aucune action (POST ou GET) au-delà de la durée de vie paramétrée par session.cache_expire  ;

 il ferme son navigateur ;

 la commande session_destroy est appelée.

VIII. Enregistrement

Prenons un premier exemple pour voir comment s'enregistre une variable dans une session avec un formulaire simple pour sauvegarder le nom du client qui s'est connecté.

Créez d'abord un répertoire Test à la racine de votre site web local. Si vous êtes avec EasyPHP , ce sera :

 
Sélectionnez
 [ C:\Program Files\EasyPHP1-7\www ]

Avec votre éditeur favori, saisissez votre premier script.

Page1.php
Sélectionnez
<?php
session_start();
?>
<html>
<body>
<form method="POST" action="page2.php">
Entrez votre nom : <input type="TEXT" name="nom">
<input type="SUBMIT" value="OK">
</form>
</body>
</html>

Vous avez donc le démarrage de la session puis un simple formulaire HTML qui va poster au script page2.php le contenu de la variable nom .

Remarque :
La commande session_start ne sert pas vraiment, car elle n'est utile qu'à partir du script suivant. Néanmoins, elle permet d'être initialisée au lancement de l'application par le client.

Testez votre script avec votre navigateur :

Image non disponible

Continuons avec le second script…

Page2.php
Sélectionnez
<?php
session_start();
$nom = $_POST['nom'];
$_SESSION['nom'] = $nom;
?>
<html>
<body>
Bienvenue sur ce site <b><?php echo $nom; ?></b>.<br />
Regardons ce qui se passe sur la
<a href="page3.php">page</a> suivante.<br />
</body>
</html>

Dans ce script, nous avons donc le démarrage de la session puis l'enregistrement dans une variable $nom de la valeur postée par le formulaire. Enfin, nous enregistrons $nom dans une variable de session.

Bien sûr, nous aurions pu faire également :

 
Sélectionnez
$_SESSION['nom'] = $_POST['nom'];

Nous affichons ensuite la variable puis un lien vers la page suivante, ce qui va nous donner à l'affichage :

Image non disponible

Passons au script suivant…

Page3.php
Sélectionnez
<?php
session_start();
$nom = $_SESSION['nom'];
?>
<html>
<body>
Vous êtes toujours parmi nous
<b><?php echo $nom; ?></b>.<br />
</body>
</html>

Dans ce script nous avons toujours le démarrage de session avec cette fois, la récupération de la variable nom depuis le tableau superglobal de session. Nous procédons enfin à l'affichage de la variable dans une phrase :

Image non disponible

Comme vous le voyez, nous n'avons pas eu besoin de passer le nom en URL (GET) ou par formulaire (POST). L'utilisation de la session permet d'avoir tout le temps les variables stockées sous la main.

IX. Effacement

Nous avons vu dans le chapitre précédent que l'enregistrement de variables était vraiment très facile. Pour effacer une variable de session, c'est tout aussi simple.

Reprenons notre script et ajoutons quelques lignes :

Page3.php
Sélectionnez
<?php
session_start();
$nom = $_SESSION['nom'];
?>
<html>
<body>
Vous êtes toujours parmi nous
<b><?php echo $nom; ?></b>.<br />
Effacement de votre nom en cliquant
<a href="page4.php">ici</a>.<br />
</body>
</html>

Ce qui nous donne dans le navigateur :

Image non disponible

Continuons en créant notre quatrième script.

L'effacement d'une variable de session se fait de la même manière qu'avec une variable classique. Vous utilisez la commande unset () suivie du tableau superglobal et de l'index contenant votre variable :

Page4.php
Sélectionnez
<?php
session_start();
?>
<html>
<body>
<?php
unset ($_SESSION['nom']);
if ( isset ($_SESSION['nom'])) {
$resultat = "La suppression a échouée ."; }
else {
$resultat = "Votre nom a été effacé."; }
echo $resultat;
?>
<br />
Repartons en <a href="page3.php">arrière</a>.<br />
</body>
</html>

On peut éventuellement tester par isset () que la variable de session a bien été effacée.

L'exécution du script affichera donc :

Image non disponible

X. Test d'existence

Si nous cliquons sur le lien de Page4.php et que nous affichons à nouveau le script Page3.php, nous obtenons une notification d'erreur de la part du compilateur :

Image non disponible

Remarque
Le message nous informe que l'index appelé dans le tableau des sessions n'existe pas. Cela arrive très souvent aux novices.
Il est donc important de savoir si les variables de session que nous appelons existent bien, avant de les récupérer.

Nous avons d'ailleurs déjà vu dans le script précédent comment tester l'existence d'une variable de session. Nous allons donc à nouveau utiliser la commande isset ().

Reprenons notre script et modifions quelques lignes…

Page3.php
Sélectionnez
<?php
session_start();
if ( isset ($_SESSION['nom']) ) {
$nom = $_SESSION['nom']; }
else {
$nom = "mais votre nom a été effacé"; }
?>
<html>
<body>
Vous êtes toujours parmi nous
<b><?php echo $nom; ?></b>.<br />
Effacement de votre nom en cliquant
<a href="page4.php">ici</a>.<br />
</body>
</html>

Voilà, vous pouvez tester à nouveau et constatez que maintenant l'affichage est à nouveau correct :

Image non disponible

XI. Effacement total

Dans notre exemple, nous n'avons qu'une seule valeur stockée dans notre session.

Cependant, il peut arriver de vouloir réinitialiser toutes les variables sans pour autant vouloir changer de session.

Pour effacer l'ensemble des valeurs d'une session, vous avez deux possibilités :

 utiliser la commande session_unset () qui ne prend aucun paramètre et ne retourne aucune valeur.

 
Sélectionnez
session_unset();

 vider le tableau superglobal des sessions.

 
Sélectionnez
$_SESSION = array();

Remarque
Il est recommandé par la Communauté PHP d'utiliser la seconde possibilité avec l'effacement du tableau superglobal.

XII. Destruction

Comme nous l'avons vu au chapitre Mécanisme , la session s'arrête si :

 la durée de vie maximum est atteinte ;

 l'utilisateur n'a fait aucune action dans l'application ;

 l'utilisateur a fermé son navigateur.

On peut donc se demander s'il est nécessaire de détruire une session.

Vous pouvez avoir besoin de détruire une session si votre application gère les accès des utilisateurs. Vous aurez bien sûr un formulaire d'identification (login et mot de passe) pour la connexion. Il est alors utile d'avoir également un lien pour la déconnexion et permettre ainsi de changer d'utilisateur.

Reprenons une dernière fois notre script…

Page3.php
Sélectionnez
<?php
session_start();
if ( isset ($_SESSION['nom'])) {
$nom = $_SESSION['nom']; }
else {
$nom = "mais votre nom a été effacé"; }
?>
<html>
<body>
Vous êtes toujours parmi nous
<b><?php echo $nom; ?></b>.<br />
Effacement de votre nom en cliquant
<a href="page4.php">ici</a>.<br />
Effacement de votre session en cliquant
<a href="page5.php">ici</a>.<br />
</body>
</html>

On ajoute un lien vers le script Page5.php pour permettre la destruction de la session.

Ce qui nous donne à l'affichage :

Image non disponible

Terminons par le script de destruction de session...

Page5.php
Sélectionnez
<?php
session_start();
session_destroy();
?>
<html>
<body>
Votre session a été détruite.
</body>
</html>

Il n'y a rien de plus à faire. La commande session_destroy () ne prend aucun paramètre.

Une fois exécuté, votre navigateur affichera

Image non disponible

XIII. Conclusion

Voilà, nous venons de couvrir les bases pour l'utilisation des sessions en PHP. Vous savez désormais comment démarrer une session, y enregistrer une variable, l'effacer et enfin détruire la session elle-même.

Je vous invite également sur mon site principal où vous retrouverez d'autres supports.

Reportez-vous pour cela à l'adresse suivante : www.beaussier.com/?pg=doc